Tuesday, May 05, 2009

L’immigration par escroquerie sentimentale, de Marie-Annick Delaunay
mardi 5 mai 2009, par
Laurence Vuillemot

Riposte Laïque publie régulièrement des analyses (en particulier celles de Robert Albarèdes) sur la situation et les risques de l’immigration dans notre pays. Son importance en quantité de flux est non seulement injustifiée, mais produit au contraire des effets aussi pervers sur la situation des salariés en faisant le jeu du capitalisme outrancier, que dévastateurs sur la cohésion nationale.
Mais il est tout un pan de la façon dont cette immigration se met en place qui est moins souvent mis en avant, c’est celui de l’utilisation sans scrupules des sentiments sincères de certains (souvent certaines d’ailleurs) dans le cadre de mariages « intéressés » et, de plus en plus, de la conception d’enfants « fabriqués » comme on fabrique de faux papiers...
C’est cette face cachée et honteuse que Marie-Annick Delaunay nous propose de découvrir dans son ouvrage « L’immigration par escroquerie sentimentale », et on sort de cette lecture encore un peu plus dégoûté par l’aveuglement de nos gouvernants qui finit par ressembler à de l’inconscience, voire de la perversité...
Lire l'article complet en cliquant sur : http://www.ripostelaique.com/L-immigration-par-escroquerie.html

7 Comments:

Blogger Sylvain said...

Tout cela est absolument terrible. Et on retrouve ces choses sur Meetic aussi.

10:57 AM  
Blogger la valse des pantins said...

La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783

7:23 AM  
Blogger la valse des pantins said...

La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783

7:23 AM  
Blogger houcine said...

Houcine Ouachani Bonjour,

L'amour rend aveugle...le mariage rend la vue.

Le temps de me remettre sur pied... mon ex-épouse et sa famille complice avaient parfaitement réussi l'escroquerie!
Jugez-en!

La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783

Je suis né en France et j’y ai vécu toute ma jeunesse, ainsi je bénéficie de la double nationalité franco-marocaine. En vacances à Ahfir (Maroc) chez mon cousin germain dans un petit village perdu au nord du Maroc, j’ai fait la connaissance de Mardia, une cousine lointaine. Une rencontre soudaine et violente qui me projeta sur une autre planète où émotions, sensations et désirs étaient à leur paroxysme. J’ai été séduit et terriblement troublé par son regard mélancolique. Envoûté, je la demandais quelques jours plus tard en mariage sans suivre les étapes normales du processus visant l’intimité préalable à toute relation définitive couronnée par le mariage. Mais mon rêve devait tourner quelques mois plus tard au cauchemar car Mardia n’accepta le mariage, n’y voyant qu’une transaction mercantile. Le coup de foudre est une erreur qui peut coûter très chère et j’appris à mes dépends que l’effet de surprise court-circuite la réflexion et sidère la pensée et que le véritable amour ne commence jamais par cet envoûtement immédiat. Mon « épouse » n’avait contracté mariage avec moi dans d’autres buts que la vie commune durable. Par ma naïveté, je subirai quelques mois plus tard personnellement et directement un préjudice physique, moral et matériel. En effet, mon épouse, un an après notre union, quelques mois après son installation définitive à Garges Lès Gonesse, un enfant plus tard et à peine quelques heures après avoir obtenu son titre de séjour valable 10 ans m’annonce d’un air triomphant:
" Maintenant que j'ai obtenu ma carte de séjour, divorces moi pour que je puisse enfin me marier avec l'homme que j'aime depuis toujours qui se trouve au Maroc et qui n'a pas de papier!! » Tout s’écroulait autour de moi … Après une multitude de rebondissements judiciaires et de conflits, mon ex épouse jusqu’à présent, continuait de vivre toujours dans mon ancien appartement de location à Garges Lès Gonesse avec son mari venu du bled. En sus, et, cerise sur le gâteau, ont obtenu tous les deux la nationalité française. Un hold-up sentimental parfait consommé sur ma personne!
D’autre part, contre toute attente, la majorité des membres de sa famille restée au Maroc, a donné son aval à cette arnaque. Une véritable association de malfaiteurs.
Motivé par l’obtention de la garde de mon enfant, j’ai du combattre sur tous les fronts (psychologique, juridique financier, identitaire...). Encouragé en cela par le fait que mon « épouse » ne s’était nullement souciée auparavant et durant deux ans, du sort de notre fils. Entre Temps, son avocat engage une procédure judiciaire et profite du flou de la convention franco-marocaine pour engendrer une spirale atroce de difficultés dont j’ai du subir malgré moi les flagrantes injustices (prison, menaces, inquiétudes, instabilités familiale…). Heureusement, mon fils et moi avons réussi à surmonter la série vertigineuse d’aléas pour savourer enfin la quiétude et le bonheur d’être ensemble pour toujours et d’une façon légale.

A bon entendeur

La valse des pantins
www.edilivre.com
En 1990, Houcine épouse Mardia au Maroc. Quelques temps plus tard, celle-ci le rejoint en France, dans son appartemen...

7:05 AM  
Blogger la valse des pantins said...

L'amour rend aveugle...le mariage rend la vue.

Le temps de me remettre sur pied... mon ex-épouse et sa famille complice avaient parfaitement réussi l'escroquerie!
Jugez-en!

La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783

Je suis né en France et j’y ai vécu toute ma jeunesse, ainsi je bénéficie de la double nationalité franco-marocaine. En vacances à Ahfir (Maroc) chez mon cousin germain dans un petit village perdu au nord du Maroc, j’ai fait la connaissance de Mardia Cheglal, une cousine lointaine. Une rencontre soudaine et violente qui me projeta sur une autre planète où émotions, sensations et désirs étaient à leur paroxysme. J’ai été séduit et terriblement troublé par son regard mélancolique. Envoûté, je la demandais quelques jours plus tard en mariage sans suivre les étapes normales du processus visant l’intimité préalable à toute relation définitive couronnée par le mariage. Mais mon rêve devait tourner quelques mois plus tard au cauchemar car Mardia n’accepta le mariage, n’y voyant qu’une transaction mercantile. Le coup de foudre est une erreur qui peut coûter très chère et j’appris à mes dépends que l’effet de surprise court-circuite la réflexion et sidère la pensée et que le véritable
amour ne commence jamais par cet envoûtement immédiat. Mon « épouse » n’avait contracté mariage avec moi dans d’autres buts que la vie commune durable. Par ma naïveté, je subirai quelques mois plus tard personnellement et directement un préjudice physique, moral et matériel. En effet, mon épouse, un an après notre union, quelques mois après son installation définitive à Garges Lès Gonesse, un enfant plus tard et à peine quelques heures après avoir obtenu son titre de séjour valable 10 ans m’annonce d’un air triomphant:
" Maintenant que j'ai obtenu ma carte de séjour, divorces moi pour que je puisse enfin me marier avec l'homme que j'aime depuis toujours qui se trouve au Maroc et qui n'a pas de papier!! » Tout s’écroulait autour de moi … Après une multitude de rebondissements judiciaires et de conflits, mon ex épouse jusqu’à présent, continuait de vivre toujours dans mon ancien appartement de location à Garges Lès Gonesse avec son mari venu du bled. En sus, et, cerise sur le gâteau, ont obtenu tous les deux la nationalité française. Un hold-up sentimental parfait consommé sur ma personne!
D’autre part, contre toute attente, la majorité des membres de sa famille restée au Maroc, a donné son aval à cette arnaque. Une véritable association de malfaiteurs.
Motivé par l’obtention de la garde de mon enfant, j’ai du combattre sur tous les fronts (psychologique, juridique financier, identitaire...). Encouragé en cela par le fait que mon « épouse » ne s’était nullement souciée auparavant et durant deux ans, du sort de notre fils. Entre Temps, son avocat engage une procédure judiciaire et profite du flou de la convention franco-marocaine pour engendrer une spirale atroce de difficultés dont j’ai du subir malgré moi les flagrantes injustices (prison, menaces, inquiétudes, instabilités familiale…). Heureusement, mon fils et moi avons réussi à surmonter la série vertigineuse d’aléas pour savourer enfin la quiétude et le bonheur d’être ensemble pour toujours et d’une façon légale.

A bon entendeur

3:22 AM  
Blogger la valse des pantins said...

L'amour rend aveugle...le mariage rend la vue.

Le temps de me remettre sur pied... mon ex-épouse et sa famille complice avaient parfaitement réussi l'escroquerie!
Jugez-en!

La valse des pantins http://www.edilivre.com/doc/4783

Je suis né en France et j’y ai vécu toute ma jeunesse, ainsi je bénéficie de la double nationalité franco-marocaine. En vacances à Ahfir (Maroc) chez mon cousin germain dans un petit village perdu au nord du Maroc, j’ai fait la connaissance de Mardia Cheglal, une cousine lointaine. Une rencontre soudaine et violente qui me projeta sur une autre planète où émotions, sensations et désirs étaient à leur paroxysme. J’ai été séduit et terriblement troublé par son regard mélancolique. Envoûté, je la demandais quelques jours plus tard en mariage sans suivre les étapes normales du processus visant l’intimité préalable à toute relation définitive couronnée par le mariage. Mais mon rêve devait tourner quelques mois plus tard au cauchemar car Mardia n’accepta le mariage, n’y voyant qu’une transaction mercantile. Le coup de foudre est une erreur qui peut coûter très chère et j’appris à mes dépends que l’effet de surprise court-circuite la réflexion et sidère la pensée et que le véritable
amour ne commence jamais par cet envoûtement immédiat. Mon « épouse » n’avait contracté mariage avec moi dans d’autres buts que la vie commune durable. Par ma naïveté, je subirai quelques mois plus tard personnellement et directement un préjudice physique, moral et matériel. En effet, mon épouse, un an après notre union, quelques mois après son installation définitive à Garges Lès Gonesse, un enfant plus tard et à peine quelques heures après avoir obtenu son titre de séjour valable 10 ans m’annonce d’un air triomphant:
" Maintenant que j'ai obtenu ma carte de séjour, divorces moi pour que je puisse enfin me marier avec l'homme que j'aime depuis toujours qui se trouve au Maroc et qui n'a pas de papier!! » Tout s’écroulait autour de moi … Après une multitude de rebondissements judiciaires et de conflits, mon ex épouse jusqu’à présent, continuait de vivre toujours dans mon ancien appartement de location à Garges Lès Gonesse avec son mari venu du bled. En sus, et, cerise sur le gâteau, ont obtenu tous les deux la nationalité française. Un hold-up sentimental parfait consommé sur ma personne!
D’autre part, contre toute attente, la majorité des membres de sa famille restée au Maroc, a donné son aval à cette arnaque. Une véritable association de malfaiteurs.
Motivé par l’obtention de la garde de mon enfant, j’ai du combattre sur tous les fronts (psychologique, juridique financier, identitaire...). Encouragé en cela par le fait que mon « épouse » ne s’était nullement souciée auparavant et durant deux ans, du sort de notre fils. Entre Temps, son avocat engage une procédure judiciaire et profite du flou de la convention franco-marocaine pour engendrer une spirale atroce de difficultés dont j’ai du subir malgré moi les flagrantes injustices (prison, menaces, inquiétudes, instabilités familiale…). Heureusement, mon fils et moi avons réussi à surmonter la série vertigineuse d’aléas pour savourer enfin la quiétude et le bonheur d’être ensemble pour toujours et d’une façon légale.

A bon entendeur

3:22 AM  
Blogger Int Organisme said...



Info urgent aux victimes d'arnaques sur internet

Une association dénommé (DGCCRF) ( Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) basé en Suisse et quelques pays d'Afrique dans le monde en collaboration avec la gendarmerie française a enregistré un nombre considérable de plaintes d’où certains escrocs arnaques nos paisible population à travers des sites de rencontre et d'annonce.L'Interpol est une organisation fédérale mondiale de la police qui à pour but d’arrêter les criminelles de tout genre et donc ne peut intervenir en faveur des victimes pour toutes formes escroqueries sur le net.Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d'une : grosse somme d'argent, d'achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte, paypal, de fausses histoire d'amour pour soutirer de l'argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie etc.

Contacter : Telephone : EUROPE : +33644698567 / AFRIQUE : +22962405867

Email : gouvern.int@europamel.net / chonu.office@europamel.net

8:02 AM  

Post a Comment

<< Home