Thursday, November 13, 2008

Toulon : Enlevée, séquestrée, lacérée à coups de couteaux pour un mariage forcé :
La volonté des familles d’origine immigrée de marier leurs filles dans la culture musulmane n’est qu’un des aspects de ces filières matrimoniales qui ont explosé durant la dernière décennie entre la France et les pays sources d’immigration. Régulièrement, les faits divers font état de mariages forcés dans les communautés originaires d’Afrique du Nord ou d’Afrique sub-saharienne, mais ils existent également dans de très nombreux autres pays : Moyen-Orient, Inde, Chine, Pakistan, etc … et tous les pays européens sont concernés à des degrés divers par la question des mariages forcés.
Outre la culture et la religion, le but poursuivi par ces familles est la marchandisation de la nationalité française. Ces jeunes filles sont des visas sur pied et elles représentent un capital financier sous des formes diverses : somme d’argent pour les parents ( de l’ordre de 15 000 euros), dot, biens matériels , bijoux, etc … Le mariage endogame permet de faire venir un cousin (ou une cousine) en France et cette filière a le vent en poupe puisque de nos jours un mariage sur trois est un mariage mixte (entre des conjoints de nationalités différentes). Pour les « blédards », le mariage avec une Française ou une bi-nationale est le sport numéro un 24 h/24 et 7 j/7.
Dans mon livre « L’immigration par escroquerie sentimentale », je consacre un chapitre à la question du mariage forcé en France et à l'étranger. J’explique pourquoi le cours de la jeune fille française d’origine immigrée a grimpé depuis 1998 et j’analyse en détail les causes politiques, législatives, culturelles et migratoires en amont de l’explosion de ces filières matrimoniales.
Notons une fois de plus que les associations anti-racistes sont bien silencieuses chaque fois qu’un crime d’honneur, une séquestration ou des représailles à coups de couteau sont pratiquées contre une jeune fille obligée de se soumettre aux diktats de la famille, voire de la tribu. Elles sont aveugles, sourdes et muettes ... la Halde, la LDH , le Mrap, le Gisti, la Cimade, …et tous les ayatollahs de l’antiracisme alors que ces associations sont habituellement de grands communiquants dans tous les médias. Où sont les Amis du Désastre, les apôtres du Vivre ensemble, de la diversité, du métissage obligatoire? Leur antiracisme est à géométrie variable depuis belle lurette car ces associations lucratives sans but ne risquent pas se tirer une balle dans le pied et renoncer à leur fonds de commerce leur garantissant à vie prébendes et généreuses subventions étatiques.

- Article à lire : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/11/11/01016-20081111ARTFIG00347-mariage-force-une-lyceenne-agressee-par-sa-famille-.php

- Mon éditeur : www.tatamis.fr


1 Comments:

Blogger ChildrenSafe said...

Ta rien d'autre à branler dans la vie? Servir à quelque chose dans la société par exemple?

1:09 AM  

Post a Comment

<< Home