Wednesday, November 19, 2008

Le Marché noir des mariages blancs
Actuellement se déroule à Clermont-Ferrand le procès de 45 mariages blancs franco-tunisiens.
Entre 2003 et 2005, un réseau d’entremetteurs a opéré entre la petite ville tunisienne de Ghomrassen, pourvoyeuse de candidats au séjour en France, et des femmes françaises soigneusement sélectionnées parmi les plus fragiles économiquement ou psychologiquement .
La rémunération offerte à ces femmes était ridiculement basse (1 500 – 3 000 euros) si l’on considère, d’une part, que le tarif pour un mariage blanc peut aller jusqu’à 15 000 euros, et, d’autre part, qu’elles risquent des peines jusqu’à dix ans d’emprisonnement et de fortes amendes.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home