Thursday, May 29, 2008

Mariage coutumier en Frankistan.
Le tribunal de Grande Instance de Lille a annulé un mariage le mois dernier pour « erreur sur les qualités essentielles de la mariée » car celle-ci avait menti sur sa virginité. Le mariage avait lieu le 8 juillet 2006. La question n’est pas la virginité mais le mensonge » a déclaré l’avocat Xavier Labbée.

Cette décision de justice soulève plusieurs points d’interrogation sur le fond :
- la religion prime-t-elle sur le droit et l’article 181 du code civil ?
- le code civil serait-il plus sévère pour la femme et très, très indulgent pour l'homme ?
- Il y aurait eu tromperie sur la marchandise. Le mariage civil républicain n’est-il qu’un bon vieux contrat de droit commercial liant l’acheteur au vendeur ?
- Le mari a vérifié le bon état de la marchandise et l’a rendue à son propriétaire (le père) dès le lendemain matin pour « vice de fond »
- L’annulation de ce mariage lillois a été prononcée en un temps record car, la plupart du temps, les victimes de mariages frauduleux et de mariages « pour les papiers » subissent des années de procédure avant de voir leur mariage annuler par le Parquet. La charia aurait-elle droit à des raccourcis judiciaires ?
- Le dol en matière de virginité bénéficie-t-il d’oreilles attentives au sein de la magistrature ? Il faut savoir que la justice française ignore l’essentiel des manœuvres dolosives dans le cadre des mariages et des paternités « pour les papiers ».
- Question ; le Parquet va-t-il faire appel de cette décision ?
- Que pensent les féministes, les Chiennes de Garde, Isabelle Alonso, Marcella Iacub, Fadela Amara, les politiques de droite et de gauche, Rama Yade et Rachida Dati, entre autres ?
- Le droit des religions va-t-il supplanter la loi ? En Allemagne, une juge avait refusé le divorce à une femme d'origine marocaine battue par son mari sous prétexte que le Coran autorisait un homme à frapper son épouse. De mémoire, en Italie, il y avait également eu un jugement concernant une jeune femme de religion musulmane qui avait eu l’audace de sortir avec un non-musulman. Le racisme anti-chrétien, anti-roumi, anti-Blanc, conduit aux mariages endogames et communautaires. ( Beaucoup de jeunes femmes issues de l’immigration restent célibataires en raison de ces diktats patriarcaux).
- Un mariage religieux a-t-il été célébré avant le mariage civil ? Si oui, a-t-il été également annulé ?
- Le mari profite de sa femme, trouve que ce n'est pas une bonne affaire, récupère sa dot, et le tour est joué.
Je me souviens du témoignage d’une jeune femme française issue de l’immigration. Son mariage avec un conjoint de même origine n’avait pas été consommé et il n’y avait eu aucune vie commune. Pourtant, il lui a fallu quatre années de procédure avant d’obtenir l’annulation de son mariage. Deux poids, deux mesures dans cette France gangrénée par les Amis du Désastre.

1 Comments:

Blogger Lania said...

Frankistan ? En référence à l'excellent conte tiré de La caravane des contes, chez Grund ?
Au fait j'ai vu ton commentaire en espagnol. Thank you. La voisine

1:51 PM  

Post a Comment

<< Home