Thursday, October 04, 2007

Le digne fils de Nicolas Machiavel.

Nicolas Sarkozy a bien retenu les leçons de l’expert en machiavélisme politique, François Mitterrand.
En quelques mois, la Sarko-gouvernance s’est révélée être une suite de calculs rusés, de tactiques perfides, de menteries et de marketing politique.
Avant l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy-Machiavel draguait de l’extrême-droite à l’extrême-gauche, s’opposait fermement à l’entrée de la Turquie dans l’UE et pourfendait « la faillite morale de la gauche ». A peine élu, il débauche les serviles édiles de gauche et leur offre des postes de ministres, présidents de commission et secrétaires d’Etat.
Cinq mois après son élection, l'hypnotisation de la masse grise se poursuit au même rythme et les couloirs de l’Assemblée bruissent d’une nouvelle rumeur ; des leaders socialistes seraient prêts à rejoindre, à plus ou moins brève échéance, le gouvernement FILLON. On parle de Manuel VALLS, Julien DRAY, Jack LANG, Martine AUBRY …
Mitterrand le cynique a atomisé le parti socialiste et les seconds couteaux se disputent aujourd’hui son cadavre rigidifié.
Sarkozy veut faire de même avec la droite. Il ne perd pas de temps puisque les membres éminents du parti UMP sont d’ores et déjà désorientés, hébétés, réduits à quémander des postes de consolation tandis que les ennemis d’hier sont traités comme des princes.

Le VRP de l’axe de la vaseline –Washington, Paris, Ankara, Jerusalem- brise méticuleusement la France par le menu et la jette aux pieds de l’hyperclasse euro-mondialiste.
Dans quelques années, Nicolas le machiavel aura gagné le droit de mettre ses pas dans les pas de Clinton et de vendre à prix d’or ses conférences politiques à travers le monde.

Dream on, dream on …




1 Comments:

Blogger Josick d'esprit agricole said...

Comparée au comportement de Sarko qui a mis en avant DSK, le constat de Charles Gave est intéressant.
"PasSiDupes" commente les commentaires, ou leur absence, suite à la nomination de DSK.

10:12 AM  

Post a Comment

<< Home