Tuesday, February 13, 2007

Démantèlement d’une filière de mariages blancs Françaises-Camerounais

PARIS(AFP) - Une filière de mariages blancs entre des Françaises et des Camerounais via l'Allemagne et le Danemark, a été démantelée par la police qui a interpellé six personnes à Paris, en Ile-de-France et à Rennes, a-t-on appris vendredi de source policière.

Trois d'entre elles ont été présentées à un juge d'instruction de Rennes, dont deux, le principal organisateur d'origine camerounaise et sa recruteuse d'origine centrafricaine, ont été écrouées mercredi et la troisième placée sous contrôle judiciaire, a-t-on précisé de même source.

C'est à la suite de renseignements fournis en décembre 2004 par une jeune femme ayant souscrit un mariage banc que les policiers de la Brigade mobile de recherches de la police aux frontières (PAF) de Rennes ont mené leur enquête.

Avec le concours de l'Unité d'investigation sur les filières du Service national de police ferroviaire (SNPF), les policiers rennais ont interpellé, le 26 janvier à la gare de l'Est à Paris, le principal organisateur, à sa descente du train en provenance de Metz.

Les cinq autres personnes, dont la recruteuse du réseau, ont été interpellées au cours des deux jours suivants à Rennes où vivait la jeune femme et en banlieue parisienne et, à l'exception de deux d'entre elles rapidement remises en liberté, placées en garde à vue dans les locaux d'un des offices centraux de la PAF à Lognes (Seine-et-Marne).

Au cours de leur audition, ils ont reconnu recruter des jeunes françaises pour les marier avec des Camerounais installés en Allemagne et au Danemark, aux fins de régularisation de leur séjour ou de naturalisation.

Les deux hommes conduisaient les futures "mariées" lors de leurs allers et retours en Allemagne ou au Danemark, après qu'elles eurent été recrutées par le principal organisateur ou sa complice rennaise, elle-même ayant contracté un mariage blanc en 2002.

L'organisateur du réseau envoyait l'argent aux jeunes femmes, par l'intermédiaire de sa complice recruteuse.

Après la célébration, chacune des jeunes femmes recevait 2.500 euros, la recruteuse percevant 500 euros par mariage et l'organisateur 4.000 euros par union célébrée.

La filière est soupçonnée avoir organisée de deux à cinq mariages fictifs par mois, ayant généré entre 440.000 et 1,1 million d'euros, selon la police.

(Source : fr.news.yahoo.com/02022007/202/demantelement-d-une-filiere-de-mariages-blancs-francaises-camerounais.html - vendredi 2 février 2007 -)

1 Comments:

Blogger mimi said...

Je me suis marié en 2005 avec une camerounaise qui, je pensais, m'aimait. Un superbe mariage. Le soir, elle a disparu de l'hotel oû nous passions notre nuit de noces. Je me suis senti perdu. Elle etait partie rejoindre son mari camerounais à Paris qui s'etait lui aussi marié avec une francaise. Nous avons apris par la suite qu'il etait temoin à notre mariage... Je n'ai rien vu. 15 jours aprés, elle est revenue en pretextant etre partie pour mettre à jour ses papiers à Paris. Ma mere commencait à douter. Elle avait raison. Elle refusait de dormir avec un blanc!!! J'ai demandé l'annulation de mariage. Elle me laissait payer le loyer et les factures de notre maison en location, je ne pouvais rien faire puisque le bail etait à nous deux. Elle rentrait de temps en temps par surprise. Un jour, elle à cassé la porte en rentrant de force et m'a tapé dessus. Quand j'ai appelé la gendarmerie, ils m'ont dit que ma femme avait plus de droits que moi et de quitter le domicile. Je me suis retrouvé à la porte de chez moi et continuait de payer le loyer et les factures!!! Les voisins me disais qu'un monsieur noir vennait avec elle la journée pendant que j'etais au travail. En plus de m'avoir trahis, elle m'a ruiné. J'ai perdu mon travail, me suis retrouvé avec le loyer à payer, les factures, l'avocat pour l'annulation, et le moral au plus bas. J'avais envie d'en finir avec la vie. Aujourd'hui, je vis dans la crainte de la croiser, je ne peux pas refaire ma vie qui est détruite, et ca fait maintenant plus d'un an que je paie un avocat qui me donne des dates à laquelle je pense à la libération, au retour à une vie "normale", de refaire ma vie... A chaque fois ce n'est que déception, je commence à penser que jamais je n'en finirais. J'ai voulu me marier parce que je voulais fonder une famille, j'en ai l'age. Et je ne peux plus rien faire pour retourner en arriere. C'est une signature qui coute trés cher moralement et financierement.

6:29 AM  

Post a Comment

<< Home