Monday, November 20, 2006

Article du Figaro

Le Figaro du 18/19 novembre 2006 publie un article sur les paternités "pour les papiers" ( par Anne-Charlotte de Langhe et Cécilia Gabizon) :

Clandestins : la nouvelle filière des fausses paternités.

- Paternités blanches : moyennant finance, des femmes sont prêtes à déclarer qu'un étranger en situation irrégulière est le père de leur enfant pour lui permettre de se procurer des papiers. Un trafic en plein essor.

- Paternités grises : il s'agit de femmes abusées amoureusement par des pères étrangers, en situation irrégulière le plus souvent. "Elles tombent des nues lorsqu'elles découvrent que celui qui les a mises enceintes l'a fait pour des papiers et non par amour". L'article fait référence à mon livre "L'immigration par escroquerie sentimentale".

L'article complet se trouve sur le lien suivant :

http://www.lefigaro.fr/france/20061118.FIG000000673_clandestins_la_nouvelle_filiere_des_fausses_paternites.html

2 Comments:

Anonymous Anonymous said...

Bonjour,

je suis concerné par le problème, je me suis fait avoir mais chose peut-être plus rare, je suis un homme; j'ai en effet épousé voici trois ans une femme originaire d'Europe de l'Est; loin des clichés style "je vous aime beaucoup" ou des agences spécialisées, j'ai fait sa connaissance dans un pays de la CEE, madame y avait alors tous les signes extérieurs d'une bonne intégration: travail, logement stable, diplômes élevés, etc... En fait, une façade car il faut bien savoir que dans nos démocraties, la vie privée est tellement bien protégée qu'un individu malin peut tout à fait cloisonner sa vie de manière à tromper son monde.

En fait, elle était en situation irrégulière depuis que son visa de transit avait expiré et avait réussi à rester à coups de manoeuvres dilatoires, changements d'adresse, recours, tentatives de fraudes diverses (régularisation par mariage blanc, par adoption, par les études, le travail, la fraude, etc...). C'était ainsi un mariage "gris", j'étais seul à vouloir véritablement fonder un foyer...

Celà n'arrive pas qu'aux autres !

Ayant eu un enfant avec et deux ans de vie commune, mission impossible pour faire annuler le mariage même avec des tas d'attestations et documents officiels tendant à constituer un faisceau d'indices très convenable. Vous vous retrouvez ainsi à payer des frais de justice, pensions de secours, etc... tandis que la partie adverse bénéficie de l'aide juridictionnelle et du système d'aide sociale très performant de notre beau pays...

J'ai pu récupérer mon enfant (pour d'autres raisons que le mariage lui-même) mais il a fallu batailler ferme car les services sociaux prennent partie systématiquement par principe et ce n'est pas une mince affaire lorsque l'on est un homme; diverses plaintes sont en cours et une information judiciaire va certainement être ouverte enfin pour mariage contracté aux fins d'obtenir un titre de séjour.

Maintenant, bien que je ne généralise pas, je dis attention, réfléchissez bien avant de vous marier avec quelqu'un d'un pays où la vie quotidienne et le niveau de vie ne sont pas comparables au notre, nous vivons dans deux mondes et des systèmes de valeurs différents d'autant que, souvent, il s'agit de pays où la duplicité est ou reste de mise dans les rapports avec les autres sur pas mal de plans (régimes totalitaires, dictatures, ...), restez extrêmement prudent, ne pensez pas que la rusticité ou la rudesse de la vie conserve aux individus des valeurs que nous aurions perdu dans les pays occidentaux, c'est faux.

5:09 AM  
Blogger Marie-Annick Delaunay said...

Bonjour et merci pour le message.

J'ai écrit un livre "l'immigration par escroquerie sentimentale" que vous pouvez voir ici : www.tatamis.fr

Vous avez très bien résumé l'instrumentalisation dont nos compatriotes peuvent être victimes. Effectivement il y a quasiment autant d'hommes que de femmes à être victimes du détournement de la loi du mariage dans le but d'obtenir un titre de séjour et la naturalisation française.

Si vous lisez mon livre, j'aimerais que vous me donniez votre sentiment et notamment s'il reflète bien la réalité que vous malheureusement connue.

Cordialement

Marie-Annick Delaunay

9:57 AM  

Post a Comment

<< Home